Communiqué de Gérard Bapt, Président du Groupe d’amitié France-Syrie

02 Nov 16 Communiqué de Gérard Bapt, Président du Groupe d’amitié France-Syrie

Gérard Bapt, ancien Président du Groupe d’Amitié France-Liban actuel Président du Groupe d’Amitié France-Syrie de l’Assemblée Nationale, se réjouit de l’élection à la Présidence de la République de Michel Aoun.

Cette élection met fin à la vacance du pouvoir pour la fonction dévolue à la minorité chrétienne, exception symbolique au Moyen Orient. Elle doit être l’occasion pour l’ensemble des leaders et partis libanais d’entamer les réformes visant à réconcilier la société civile avec ‎des institutions politiques figées depuis Taëf, et des représentations politiques figées depuis 1975.

La juste représentation des communautés doit se faire dans la liberté de choix du citoyen, et le respect de l’indépendance de la justice. « Je ne doute pas de la volonté du nationaliste sourcilleux Michel Aoun de garantir un  Etat de droit et la souveraineté libanaise dans les drames qui affectent la région, à nouveau enjeu de conflits dont le Liban a su s’abstraire ces dernières années, tout en accueillant de très nombreux réfugiés.  A titre personnel, est gravée dans ma mémoire ma visite à Monsieur Aoun sous la dalle de béton de Baabda en 1990. Elle précédait de peu l’assaut de l’armée de Hafez el Assad, à qui la communauté internationale unanime venait de confier une  tutelle absolue sur le Liban. Je l’avais ensuite revu dans ses exils successifs à Marseille et Paris, toujours ancré dans ses convictions d’indépendance pour le Liban, et du message universel dont il doit rester porteur.  Son élection est porteuse d’espérance pour le Liban, et la région toute entière. « 

 

Le 31 octobre 2016

Partager :
2018888f614e2b20b08f5e8795b69ebcCCCCCCCCCCCCCCCCCC